10 faux culturels à éviter en voyageant

Une partie des voyages à l'étranger consiste à se familiariser avec un comportement inacceptable pouvant être spécifique à une région. Ne pas le faire peut non seulement causer une gêne sociale, mais pourrait également conduire à une arrestation ou même à une expulsion dans des cas graves.

Bien que globetrottant, il est particulièrement courant de rencontrer certains gestes et comportements qui signifient différentes choses dans différents pays. Un pouce levé, par exemple, peut être une forme d'affirmation inoffensive dans certains pays, mais offensante dans d'autres. Vous trouverez ci-dessous une liste de comportements tabous à éviter lors de tournées dans différents pays.

10. Royaume-Uni - signe de paix en arrière

Bien que le salut à deux doigts puisse être interprété comme un signe de paix dans la plupart des pays, ce n’est pas le cas au Royaume-Uni. Lorsque vous avez terminé avec la paume de la main tournée vers l'intérieur, le signe devient aussi insultant que l'utilisation du majeur aux États-Unis. Le geste est couramment utilisé pour communiquer le mépris ou le défi. Il vaut mieux éviter de faire des gestes aux Britanniques.

9. Mexique - ne pas offrir de soucis

Lorsque vous offrez des cadeaux au Mexique, évitez les soucis. La raison en est que les soucis sont à l'honneur dans la fête de Dia de Los Muertos, célébrée les deux premiers jours de novembre. On croit que les esprits morts sont guidés vers leurs autels par l'odeur et la couleur des soucis. Ainsi, les soucis dans le pays sont associés à la mort. Il est impoli et inapproprié d'amener des soucis chez un hôte ou de les lui donner en cadeau.

8. Thaïlande - insulter le roi

En Thaïlande, diffamer, menacer ou insulter le roi ou la famille royale peut avoir de lourdes conséquences. Lèse – majesté (majesté blessée) les lois de la nation sont parmi les plus strictes au monde. Le délinquant risque d'être emprisonné de trois à quinze ans pour chaque chef d'accusation. Les condamnations en vertu de cette loi ont augmenté depuis le coup d'État militaire de 2014 dans le pays. Par exemple, en août 2015, un citoyen nommé Pongsak Sriboonpeng a été condamné par un tribunal militaire pour lèse – majesté après avoir posté une série de photos et de messages sur Facebook. Il a été condamné à 30 ans de prison, ce qui est considéré comme l’une des peines les plus sévères pour lèse-majesté. . Des groupes de défense des droits de l'homme ont lancé des alarmes contre de telles condamnations, affirmant qu'elles étaient utilisées comme des armes pour étouffer les groupes d'opposition. En l'absence de définition légale des actes réputés diffamation royale, il est préférable d'éviter toute référence au souverain.

7. Singapour - laisser le chewing-gum à la maison

L'interdiction des chewing-gums a été imposée pour la première fois en 1992 par le Premier ministre de l'époque, Goh Chok Tong, en raison des dommages causés aux installations et aux bâtiments publics. Bien que l'interdiction ait été révisée depuis, l'importation de gomme à mâcher reste un délit. La loi n'autorise que la gomme mâchée à des fins thérapeutiques. Les touristes et les résidents ne trouveront pas de gomme à vendre dans les magasins. S'il est trouvé en train de cracher de la gomme dans la rue, il encourt une amende, voire une peine de prison. Les résidents se rendent souvent en Malaisie pour acheter le produit. Cette interdiction et d'autres réglementations environnementales ont fait de Singapour l'un des pays les plus propres au monde.

6. Amsterdam - marcher dans la piste cyclable

Les pistes cyclables sont une caractéristique commune à Amsterdam et le cyclisme est devenu le choix de transport pour la plupart des habitants de la ville. L'infrastructure de transport d'Amsterdam comprend également des trottoirs pour les piétons. Les piétons utilisant les pistes cyclables bloquent le passage des cyclistes et peuvent même provoquer des collisions. Il est conseillé de s'en tenir aux trottoirs clairement marqués lors de la marche et aux pistes cyclables lors de la pratique du vélo.

5. Canada - enlever ses chaussures à la porte

La pratique culturelle consistant à enlever ses chaussures à la porte est une étiquette importante dans différents pays. Au Canada, garder ses chaussures chez un hôte est considéré comme un grave faux-pas . En hiver, la plupart des foyers canadiens placent des bacs à chaussures en plastique à la porte où les visiteurs déposent leurs chaussures. La plupart des Canadiens marchent pieds nus ou en chaussettes dans la maison, surtout en été.

4. Iran - bravo

Si, dans la plupart des pays, donner un coup de pouce est considéré comme un geste positif, le cas est différent en Iran et en Afghanistan. Le signe est appelé "bilakh" et se traduit par "s'asseoir dessus". Ce geste est une insulte grave et doit être évité en Iran et en Afghanistan.

3. Chine - baguettes à l'envers

L'utilisation de baguettes est un élément important de l'étiquette des repas en Chine. Les baguettes prennent la place des couteaux et des fourchettes sur les tables chinoises, et la nourriture est servie en petits morceaux pour une tenue plus facile. Il est déconseillé de laisser les baguettes à la verticale dans un bol de riz car cela est lié à la mort. Les Chinois offrent de la nourriture aux morts avec les baguettes bien droites, ce qui signifie que la pratique est par ailleurs taboue. Tenir les baguettes bien droites est également considéré comme impoli pour les hôtes.

2. Dubaï - insulter l'Islam

Les Émirats arabes unis sont un pays musulman et insulter l'Islam est considéré comme une infraction pénale dont les conséquences incluent l'expulsion, la peine de prison et des amendes. Insulter l'Islam ne doit pas nécessairement être verbal, comme cela peut être le cas avec les médias sociaux. En 2015, un expatrié indien a été accusé du délit après avoir publié des remarques sur Facebook. L'homme a fait des remarques "offensantes" au sujet d'une vidéo présentant la violence en Irak propagée par l'Etat islamique. En 2010, une femme britannique s'est retrouvée du mauvais côté de la loi après avoir appelé un collègue, un "partisan de Bin Laden" sur sa page de réseau social. Elle a ensuite été condamnée à une amende. Lors d'un voyage à Dubaï, il est conseillé de faire preuve de respect envers la religion du pays.

1. Sri Lanka - tatouages ​​de Bouddha

La vie religieuse et culturelle de la majorité de la population du Sri Lanka tourne autour du bouddhisme. Les bouddhas sont des personnages hautement vénérés dans la nation. Il y a eu des cas où des étrangers ont été empêchés d'entrer au Sri Lanka ou ont été déportés pour avoir arboré un tatouage de Bouddha. Selon les autorités, le tatouage du Bouddha est un signe de manque de respect et d'insensibilité à la religion et à la culture des autres personnes. Si vous avez un tatouage de bouddha et décidez de vous aventurer au Sri Lanka, mieux vaut le dissimuler.

Recommandé

Régions écologiques de l'Erythrée
2019
Les pays les plus corrompus du monde
2019
Huit merveilles architecturales de Singapour
2019