Hákarl: la friandise enfouie, pourrie, fermentée et séchée de l'Islande

La corbeille d'un homme est le trésor d'un autre homme. Ce n'est peut-être jamais plus qu'un cas avec un plat inoubliable de la cuisine islandaise traditionnelle, la carcasse de requin décomposée connue sous le nom de «hákarl».

En tête-à-tête, dès la première rencontre avec Hákarl, on devrait s'attendre à un assaut total des narines par une odeur putride rappelant le fromage pourri mélangé à l'ammoniac. Si l'on survit à l'odeur qui provoque le bâillonnement, il se peut qu'il se sente suffisamment courageux pour essayer de goûter à cette chair de requin fermentée.

Ceci est fortement découragé pour les étrangers, cependant, si l'on ose être aussi audacieux, il doit être sûr de se préparer à torturer les papilles gustatives en consommant ce qui est peut-être la chose la plus inimaginable et la plus rance sur la planète Terre.

Sound appétissant? Peut-être pas aux étrangers; pourtant, pour beaucoup d'Islandais, c'est une autre histoire.

Pourquoi le requin pourri?

Les Islandais sont un peuple avec une grande fierté et des traditions profondes.

Lorsque leurs ancêtres vikings se sont installés sur l'île il y a plusieurs siècles, le requin du Groenland, abondant dans les eaux glacées de l'Atlantique Nord, est devenu le principal aliment de base de l'île. Le problème avec le requin du Groenland, mis à part le fait qu'il soit assez laid, est que la viande est toxique pour l'homme.

À l'époque, c'était l'une des seules sources de nourriture pour la petite population de l'île. Pour conserver le plus de nourriture possible, les Vikings, pleins de ressources, développèrent une technique de conservation inégalée pour purifier la chair de requin toxique.

Comment est-ce fait?

Kæstur Hákarl, ou hákarl, est préparé selon un processus séculaire. Le même processus utilisé à l'époque Viking est encore utilisé aujourd'hui.

Tout d'abord, le requin est décapité.

Ensuite, pour éliminer les poisons, tels que l'oxyde de triméthylamine et l'acide urique (un composé présent dans l'urine), un trou peu profond est creusé dans le sable et le hákarl y est placé avec des pierres, du sable et du gravier. La pression des pierres provoque une infiltration de liquide sur une période de 6 à 12 semaines, une période qui permet au requin de fermenter correctement.

Après cela, le requin fermenté - qui a en moyenne 24 pieds de long - est extrait du sol, coupé en longs morceaux et suspendu au séchage pendant plusieurs mois.

De nombreux préparateurs de hákarl affirment qu’ils savent que la viande est prête uniquement à l’odeur et qu’une fois une croûte sèche et brune caractéristique se forme. Lorsque le moment est venu, les morceaux sont enlevés, la croûte est enlevée et la viande est découpée en tranches et servie et appréciée par beaucoup.

Aujourd'hui, pour obtenir du hákarl, vous n'avez pas besoin d'enterrer votre propre requin, il peut être acheté comme aliment préparé dans les épiceries islandaises.

Cuisine islandaise: aussi unique que sa culture

L’Islande, une île isolée de l’Atlantique Nord, possède une beauté naturelle majestueuse, de vastes ressources et une culture profondément riche, préservée par sa population petite mais fière de 323 000 habitants.

En raison de son caractère éloigné et de sa petite population, l'Islande est devenue une nouveauté dans l'esprit des étrangers et ce concept ne diffère en rien de la perception de la cuisine islandaise qui, avec le hákarl, propose une variété d'autres délices inouïes telles que Brennivín, Svið, Slátur et Hangikjöt.

Brennivín (boisson alcoolisée): Brennivín est traduit par «vin brûlant». Il s'agit d'un schnaps fabriqué à partir de pommes de terre fermentées et de carvi et qui donne un puissant coup de poing au système des buveurs les plus expérimentés.

Svið (tête de mouton): En Islande, toute la tête du mouton est mangée, mais pas le cerveau.

De nombreux magasins en Islande vendent différentes versions de Svið en tant que repas précuit. La confiture de tête de mouton est également disponible dans de nombreuses régions du pays. Il est fabriqué en cuisant des morceaux de têtes de moutons, en les pressant ensemble et en les laissant refroidir.

Slátur (intestins de mouton, sang et graisse): slátur en islandais signifie «massacre». De manière appropriée.

Il est fabriqué à partir d'intestins de mouton, de sang et de graisse et est souvent servi avec une tête de mouton (Svið) en guise de friandise supplémentaire. Comparable aux haggis écossais, ce repas unique est souvent servi avec du pudding sucré au riz.

Hangikjöt (agneau fumé et bouilli): Le Hangikjöt est souvent préparé en brûlant du bois de bouleau ou de la bouse de mouton séchée afin de fumer de la viande d'agneau. Une fois fumé, l'agneau est ensuite généralement bouilli, coupé en tranches et servi chaud ou froid avec des pois ou des pommes de terre. C'est un plat de Noël particulièrement populaire.

Dégoût ou délicatesse?

Le Hákarl, comme beaucoup d'autres plats islandais, ne ressemble à aucun autre aliment du monde.

Beaucoup le considèrent comme la nourriture la plus dégoûtante de la planète, mais ce qui est dégoûtant pour certains peut être délicieux pour d'autres. Qu'est-ce qui fait la différence?

Dans le cas de l'Islande, la tradition règne. Les sociétés et les cultures sont intimement liées les unes aux autres par des traditions et la nourriture consommée par les cultures est au centre de tant de traditions. L'un des besoins les plus fondamentaux de l'humanité, la nourriture rassemble les gens de manière puissante. Il unit les groupes de personnes, exclut les étrangers et est au centre de nombreux rituels religieux.

Certes, chaque culture a ses «normes» en matière de cuisine. Ce qui est «typique» pour un groupe de personnes peut être putride pour un autre.

C’est certainement quelque chose à considérer lors de la prochaine consommation de morceaux de volaille abattue, accompagnés de longues tranches étroites de pommes de terre saturées en graisses animales, ou de blé rond traité trempé dans des tomates écrasées, recouvert de lait de vache fermenté et parsemé avec des tranches de chair de porc - poulet frit avec des frites et pizza, aliments de base dans la société occidentale moderne.

Recommandé

Parc national de Canyonlands
2019
Thurgood Marshall - Figures importantes de l'histoire des États-Unis
2019
Où est l'archipel de Dahlak?
2019