Le sans-abrisme en Australie: un problème social important

Qu'est-ce que l'itinérance?

Comme son nom l'indique, l'itinérance survient lorsqu'un individu est incapable d'obtenir un logement permanent, sûr et suffisant. Les personnes en situation d'itinérance peuvent vivre dans des abris temporaires sur des propriétés squattées, payer pour une résidence de longue durée dans des hôtels ou dormir dans des refuges pour sans-abri ou pour violences domestiques. Dans le monde, environ 1 personne sur 65 (ou 100 millions de personnes) est sans abri. Un milliard supplémentaire vit dans des situations temporaires (souvent en tant que squatters ou réfugiés). Cet article porte sur l'itinérance en Australie.

Sans-abri en Australie

L'un des problèmes sociaux les plus importants en Australie est le sans-abrisme. Il est plus prononcé dans les grandes zones urbaines, telles que Brisbane, Sydney, Melbourne et Perth. En Australie, environ 105 000 personnes sont considérées comme sans abri.

La définition du sans-abrisme diffère d'un pays à l'autre. En Australie, cela signifie qu’une personne n’a pas un accès sécurisé au logement. De plus, le terme «sans-abri» désigne une personne dans un logement qui présente des risques majeurs pour la santé ou une situation dans laquelle le caractère adéquat ou l'accessibilité financière de la maison est menacé. Les personnes qui n'ont aucun droit légal sur leur territoire occupé sont également considérées comme des sans-abri.

Recensement australien des sans-abri

Selon le recensement de 2011, 105 237 personnes étaient sans abri le jour du recensement. En d’autres termes, il s’agit d’un résident australien sur 200. Cette statistique montre une augmentation de 17% par rapport au recensement de 2006 précédent, ce qui signifie que la gravité du problème a augmenté.

Le recensement a ensuite catégorisé le sans-abrisme en utilisant l’une des six classifications suivantes: personnes séjournant dans des ménages autres que le leur, logées dans des pensionnats, vivant dans des conditions de surpeuplement extrême, bénéficiant d’un logement, dort dans des tentes et d’autres logements improvisés, et restant dans d’autres structures temporaires.

En outre, le recensement a montré que les hommes représentent 56% de la population des sans-abri. Bien que les personnes d'origine autochtone ou insulaire du détroit de Torres ne représentent que 2, 5% de la population australienne, elles représentent 25% de la population des personnes sans abri. La période entre 2006 et 2011 a également vu une augmentation de 23% de l'utilisation des services d'aide aux sans-abri.

Raisons de l'itinérance

Pourquoi l'Australie connaît-elle des niveaux d'itinérance aussi importants? Cela se produit pour un certain nombre de raisons et dépend de l'expérience personnelle de chaque individu. Parmi les raisons les plus fréquemment citées, citons: toxicomanie, pauvreté, dette, handicap, chômage, sortie du système pénitentiaire, 18 ans révolus dans le système de placement familial, statut de réfugié et expulsion de son domicile précédent. Selon les données publiées par l'Institut australien de la santé et du bien-être (AIHW), 25% des personnes sont sans abri en raison de violences familiales ou domestiques. Les statistiques incluent: problèmes financiers (15%), logements insalubres ou inadéquats (10%), instabilité relationnelle ou familiale (environ 6%) et logements coûteux (environ 5%).

La désinstitutionnalisation est un autre facteur qui peut avoir contribué à l'augmentation du nombre de sans-abri en Australie. Au cours des années 1980, le gouvernement a mis en place le remplacement des grandes résidences et des hôpitaux psychiatriques de longue durée par des services de santé mentale davantage axés sur la communauté et des logements collectifs en général. Malheureusement, ce plan a laissé de nombreuses personnes sans domicile, incapables de s’adapter à la vie de la communauté et d’avoir accès aux soins de santé.

L'itinérance chez les jeunes

En Australie, près de 50% des sans-abri ont moins de 25 ans (bébés, enfants, adolescents et jeunes adultes inclus). Cette tendance a commencé à se développer au milieu des années 1970, lorsque les personnes sans domicile étaient plus susceptibles d’être des hommes d’âge moyen ou plus âgés. Pendant ce temps, les taux de chômage ont commencé à augmenter chez les jeunes générations. Ce problème, combiné à des allocations de chômage insuffisantes, à une inflation croissante et à des coûts de logement plus élevés, a créé un nombre croissant de sans-abri chez les jeunes. L’instabilité des relations et les conflits familiaux sont un autre facteur fréquemment cité ayant entraîné l’itinérance chez les jeunes.

L'une des formes les plus courantes d'itinérance chez les jeunes plus âgés est le surf sur canapé. C'est le terme utilisé pour décrire le fait de rester avec un réseau d'amis.

Face au nombre croissant de jeunes sans abri, un certain nombre de refuges et de refuges pour jeunes ont commencé à apparaître à la fin des années 1970. La réaction de la communauté a été particulièrement large en Nouvelle-Galles du Sud, où un certain nombre de programmes de logements temporaires et semi-indépendants ont commencé à s'ouvrir. Ceux-ci comprennent: les services à la jeunesse de Taldumande, Detour House et le Cartakers Cottage. Ces organisations à but non lucratif sont organisées dans un seul organisme, appelé le groupe d'action des jeunes réfugiés. Cette organisation œuvre pour représenter les jeunes sans-abri auprès du gouvernement et plaide pour des changements de politique, des services pour les jeunes, des activités de santé et une augmentation de la recherche et du développement.

Coût de l'itinérance

Les estimations suggèrent que le sans-abrisme d'un individu coûte environ 30 000 dollars par an au gouvernement australien. D'autres estimations pourraient atteindre 5, 5 millions de dollars sur la vie d'un sans-abrisme. C'est à ce moment-là que les services juridiques, de santé et de garde sont inclus dans l'estimation. Une personne sans abri peut avoir besoin de davantage de services de police, de justice pour mineurs (si mineurs), d'aide juridique, d'assistance sociale et de services de santé qu'une personne bénéficiant d'un logement adéquat et permanent. L'étude avec ce coût estimatif particulier a révélé que la majorité des coûts de l'itinérance concerne les services de correction, la police et les tribunaux.

Les tentatives du gouvernement pour lutter contre le sans-abrisme en Australie

En réponse au problème social croissant de l'itinérance et aux coûts pour le public, le gouvernement australien a mis en œuvre plusieurs programmes au fil des ans. Quelques-uns de ces programmes ont été créés en 2008 sous l’ancien Premier ministre Kevin Rudd. Ceux-ci comprennent: The Road Home et l’Accord de partenariat national sur le sans-abrisme

Road Home a trois objectifs principaux visant à réduire le sans-abrisme: les services d’intervention précoce, la mise en place de services plus intégratifs et mieux adaptés aux besoins, et une action rapide pour amener les gens à travers le système de sensibilisation du sans-abrisme et un logement adéquat. Son principal objectif est de réduire de 50% le nombre de sans-abri en Australie d'ici à 2020.

L'Accord de partenariat national sur le sans-abrisme a été créé pour donner au gouvernement du Commonwealth le pouvoir d'administrer les fonds publics aux services destinés à mettre un terme au sans-abrisme. Il dispose d'un budget d'environ 250 millions de dollars par an, alloué à environ 800 programmes dans tout le pays. Le gouvernement australien a voté pour prolonger l'accord d'un an. Son financement est maintenant sécurisé jusqu'en 2017.

Le Conseil des gouvernements australiens a promulgué l'accord national sur le logement abordable afin de rendre le logement plus abordable et de réduire le nombre de sans-abri dans le pays. L’Accord s’efforce de réaliser cet objectif en fournissant une aide au logement aux participants du marché du logement locatif, en aidant les personnes menacées d’itinérance et en offrant une aide à l’achat de logements. Il coordonne également l'intégration des services de logement, de santé, des services sociaux et des services destinés aux personnes handicapées afin d'optimiser l'utilisation des ressources publiques.

Recommandé

Combien y a-t-il de parcs nationaux en Italie?
2019
Quels sont les effets nocifs de la pollution des sols?
2019
Pourquoi la neige est-elle blanche?
2019