Poisson Indigène De Madagascar

Les poissons de Madagascar, similaires à ses animaux terrestres, présentent des niveaux élevés d'endémisme et de rareté. La côte de l'océan Indien du pays permet l'existence d'un écosystème vital de poissons tout en limitant leur répartition. En tant que tels, l'endémisme et la rareté sont principalement dus à la limitation de l'habitat et à la restriction géographique associées à la fragmentation de l'écologie. Des poissons d’eau douce comme le féerique mulet qui nage au large pendant la fraie, en passant par la raie de Madagascar, une espèce en danger de disparition comptant moins de 500 individus, et le coelacanthe de l’océan Indien occidental, qui constitue avec le cœlacanthe indien Genre de latimeria

Poisson Indigène De Madagascar

Coelacanthe (Latimeria chalumnae) de l'océan Indien occidental

Le cœlacanthe de l’ouest de l’océan Indien ou Latimeria chalumnae est une espèce rare de vertébrés du genre Latimeria qui n’a que deux espèces, l’autre étant le cœlacanthe indonésien. L'espèce a une couleur bleu foncé, d'où son nom, qui la camoufle de sa proie. La quantité d'oxygène traversant les branchies pour l'absorption dépend de la température de l'eau. En tant que tel, le poisson coule ou se lève pour trouver des conditions idéales, y compris une faible lumière, car ses yeux sont sensibles. Ils chassent la nuit pour le calmar et d'autres espèces de poissons. Ce coelacanthe peut atteindre 2 mètres et peser jusqu'à 80 kilogrammes. Les femelles adultes sont plus grandes que les mâles. L'espèce a une vaste distribution, allant de Madagascar et des Comores aux côtes est-africaines du Kenya et au sud le long du littoral sud-africain. Ils préfèrent vivre à des profondeurs de 700 mètres au-dessous du niveau de la mer, bien qu’ils se trouvent généralement entre 90 et 200 mètres. L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) décrit l'espèce comme étant en danger de disparition. La Convection sur le commerce international d'espèces menacées d'extinction interdit tout commerce international de l'espèce à des fins commerciales et réglemente tout commerce impliquant l'espèce, y compris l'envoi de spécimens aux musées.

Pollen de Paratilapia (pollen de Paratilapia)

Le Marakely (pollen de Paratilapia) est une espèce de cichlidés endémique de Madagascar. Le poisson de taille moyenne ressemble à un poisson perche. Les adultes sont de couleur noir jais et présentent des points lumineux qui passent du bleu au doré en fonction du mouvement du poisson et de l'angle de la lumière. Les mâles mesurent en général 11 pouces et les femelles deux fois moins. Les mâles ont aussi des nageoires pelviennes plus longues et plus pointues, des nageoires dorsale et anale plus droites et une tête plus arrondie que les femelles. Cette espèce de cichlidés est très adaptable et peut survivre à des altitudes allant jusqu'à 1500 mètres et à des températures de l'eau de 12 ° Celsius et 40 ° Celsius dans des sources thermales. L'espèce habite les rivières et les ruisseaux associés du nord de Madagascar. Il est omnivore et occasionnellement piscivora opportuniste qui s'attaque aux plus petits poissons grâce à leur coloration sombre. L'UICN décrit le poisson comme vulnérable de par sa distribution limitée et ses habitats fragmentés résultant de la déforestation des bassins versants des rivières, ce qui entraîne la perte d'habitat et une diminution du nombre d'individus matures.

Dipturus crosnieri (Dipturus crosnieri)

La raie de Madagascar (Dipturus crosnieri) est une espèce de poisson limitée à Madagascar dans la région de Nosy B, le long de sa côte sud-ouest et le long de sa côte nord-est au large de Tuléar. Le poisson préfère vivre en haute mer et il est benthique sur les pentes continentales à des profondeurs de 300 à 850 mètres. La raie de Madagascar est un poisson relativement petit d'au moins 61 centimètres. Semblable à d'autres patins, le Dipturus crosnieri est ovipare, mais sa biologie est mal connue. Les engins de chalutage humides peuvent indirectement avoir un impact négatif sur l’espèce. Jusqu'à présent, la perte d'habitat constitue la principale menace pour l'espèce, en particulier avec l'épuisement des crustacés et des poissons à nageoires le long de la côte malgache. La pêche à la crevette profonde est susceptible de capturer cette espèce par inadvertance, bien que le Madagascar Skate n’ait pas de valeur marchande. La pêche hauturière représente une menace considérable pour l'espèce, compte tenu de son aire de répartition limitée, de sa rareté et de son habitat disponible limité. Une surveillance attentive des besoins de pêche régionaux doit être mise en œuvre En outre, des recherches supplémentaires pour déterminer la répartition des espèces, obtenir des informations sur la taille de la population et le cycle vital, et comprendre sa biologie doivent être entreprises.

Agonostomus telfairii (Agonostomus telfairii)

Le mulet féerique (Agonostomus telfairii) est une espèce de poisson de la famille des Mugilidés. L'espèce de poisson est originaire de la côte orientale de l'Afrique, où elle habite les étendues d'eau douce et les estuaires à Madagascar, aux Comores, à Maurice, à la Réunion et à Mayotte. L'espèce atteint une longueur de 75 centimètres à la maturité sexuelle et retourne généralement en mer pour frayer. Le poisson est ovipare et les œufs pélagiques et non adhésifs. Les poissons tropicaux se développent également dans les eaux marines, les écosystèmes saumâtres, pélagiques-néritiques et catadromes.

Poisson rare en danger

De nombreuses espèces de poissons rares et endémiques à Madagascar sont sur le point de disparaître. Certains de ces poissons ont peu de valeur économique. Certains. comme le Marakely, sont généralement considérés comme des mets délicats. Cependant, la pêche hauturière menace la survie de poissons tels que la raie de Madagascar. On sait peu de choses sur la mesure législative de l'État visant à conserver les espèces indigènes. Les activités de pêche et la dégradation des zones de captage d'eau doivent être réglementées si certaines de ces espèces doivent survivre au siècle.

Poisson autochtone de MadagascarNom scientifique binomial
Fée muletAgonostomus telfairii
Coelacanthe de l'océan Indien occidental

Latimeria chalumnae
Madagascar Skate

Dipturus crosnieri
MarakelyParatilapia polleni
Kotsovato

Paretroplus kieneri
SongatanaOxylapia polli
Damba Mipentina

Paretroplus maculatus
Trondo Mainty

Ptychochromoides betsileanus
Gobie à la menthe

Stenogobius polyzona
Perche de verre sombreAmbassis fontoynonti

Recommandé

Que signifie EE UU?
2019
Quels sont des exemples de sources d'énergie renouvelables?
2019
Où commence l'espace extra-atmosphérique?
2019