Quelles sont les différences entre le socialisme et le communisme?

Un certain nombre de théories politiques différentes sont utilisées pour aborder la gestion gouvernementale et économique à travers le monde. La plupart des gens connaissent ces termes et peuvent donner une définition de base si on leur demande. Deux de ces concepts politiques en particulier semblent toutefois être confondus. Si confus, en fait, que même les politiciens utilisent souvent les termes indifféremment: socialisme et communisme. En dépit du fait que ces deux termes politiques sont exprimés sans se soucier de leur véritable sens, le socialisme et le communisme sont en réalité très différents. Cet article examine de plus près les différences spécifiques entre le socialisme et le communisme.

La théorie du communisme

La théorie du communisme est enracinée dans la critique du capitalisme sur le marché. L'idée derrière le communisme est qu'une économie capitaliste permettra à l'élite socio-économique la plus élevée de la population (qui constitue la minorité) de tirer parti des individus socio-économiques inférieurs de la même population (qui constituent la majorité). Karl Marx et Friedrich Engels, souvent considérés comme les fondateurs de la pensée communiste, ont plutôt proposé une société et une économie dans lesquelles le statut socio-économique de tous les individus est égal. Cette égalité ne peut être réalisée qu'en renonçant aux biens personnels et à l'argent et en travaillant ensemble en tant qu'individus. En outre, le communisme exige des individus qu'ils ne produisent que suffisamment de biens et de services pour répondre aux besoins fondamentaux de la population. Aucun individu ne possède les moyens de production; ces moyens sont plutôt contrôlés par le gouvernement. Les habitants d'une société communiste sont les propriétaires communs des biens et services produits. À leur tour, ces biens et services sont distribués en fonction des besoins plutôt que de la quantité de travail qu'une personne accomplit.

Dans une société communiste idéale, la population vit sans classes socio-économiques et la propriété privée n'existe pas. Dans une société communiste plus avancée, le gouvernement n'aurait pas besoin de superviser la production et les gens survivraient et vivraient en travaillant ensemble pour répondre aux besoins de tous.

L'histoire du communisme

Dans l'histoire moderne, le communisme en tant que forme de gouvernement est le plus souvent associé à la montée au pouvoir des bolcheviks, dirigée par Vladimir Lénine, en Russie au début du XXe siècle. Avec ce groupe au pouvoir, la Russie a connu une guerre civile qui a abouti à l'Union soviétique pendant plus de 70 ans. Bien que l'Union soviétique ait été dirigée par le parti communiste, le pays n'a jamais atteint le communisme sous sa forme puriste. Les classes sociales continuaient d'exister et le gouvernement n'était jamais dissous. Au début de la moitié du contrôle du parti communiste, le gouvernement affirmait qu'il était en train d'établir le communisme. Pendant ce temps, on disait que la classe ouvrière était dirigée par un gouvernement dictateur, ce qui était justifié en tant que l'une des étapes initiales requises avant l'instauration d'une véritable société communiste.

Le résultat de la plupart des tentatives de communisme (l'Union soviétique, le Vietnam, la Chine de Mao et Cuba, par exemple) a permis aux hommes politiques de réaliser d'importants profits grâce aux moyens de production gérés par l'État, plutôt que de supprimer le besoin de monnaie.

La définition du socialisme

La théorie du socialisme est plus ancienne que le communisme, mais elle est également enracinée dans le désir de créer une société fondée sur l'égalité et de meilleures conditions de vie pour tous ses habitants. Toutes les actions, y compris politiques et économiques, sont prises dans l’intérêt de la société de gestion collective. Le socialisme, dans sa forme originale, est l'idée que tous les individus doivent agir ensemble pour répondre aux préoccupations sociales (telles que la pauvreté et l'oppression) plutôt que de mener une existence individualiste. En outre, cette idéologie politique suggère que les moyens de production communs (tels que les terrains et les installations de fabrication) devraient appartenir à la société dans son ensemble, le gouvernement agissant en tant que représentant de la population. À cet égard, le socialisme a plus de résultats possibles que le communisme. Par exemple, dans une société socialiste, les moyens de production peuvent aussi être contrôlés par le gouvernement ou par des coopératives (groupes d'individus similaires, comme des agriculteurs, qui travaillent ensemble pour atteindre des objectifs de production. Cela encourage également l'idée de redistribution du pouvoir. et la richesse comme moyen d'atteindre l'égalité.

L'histoire du socialisme

Le socialisme a gagné du terrain après la fin de la seconde guerre mondiale. Il s'est principalement concentré dans les régions occidentales de l'Europe et dans les nations postcoloniales nouvellement indépendantes de l'Asie, de l'Afrique et du Moyen-Orient. Des pays comme la France, l’Italie, le Royaume-Uni et la Norvège se sont penchés vers le socialisme après la guerre, en mettant en œuvre des programmes d’aide sociale et des politiques fiscales générales. En outre, ces gouvernements ont tenté une redistribution de la richesse, des programmes de réforme sociale et des services publics nationalisés. Dans le cadre de ces approches socialistes, des soins de santé gratuits et financés par l’impôt devenaient accessibles à la population dans son ensemble, ainsi que des programmes d’éducation financés par l’État et des logements pour la classe ouvrière.

Plus récemment, de nombreux mouvements et gouvernements ont utilisé des éléments de l'idéologie socialiste pour constituer leur cadre de travail. Un exemple de ceci est vu avec les mouvements de libération, les mouvements féministes et les mouvements des droits civiques, qui incorporent tous des facteurs du socialisme pour promouvoir leurs idéaux.

Les différences entre socialisme et communisme

L'une des principales différences entre le socialisme et le communisme réside dans la manière dont ces types d'économies peuvent être réalisés. Selon la théorie communiste initiale, le communisme ne peut être atteint que lorsque la classe ouvrière se soulève en protestant violemment contre la classe moyenne et l'élite. Selon les théoriciens du communisme, ce type de révolution violente serait la seule approche qui pourrait éliminer le capitalisme.

En revanche, le socialisme permet son établissement via un processus électoral préétabli. En participant au processus électoral de leur pays, les citoyens peuvent élire des partis socialistes pour diriger le gouvernement. Cette approche de la réforme permet une mise en œuvre plus lente du socialisme et permet de maintenir un peu d'ordre dans les paramètres juridiques et politiques d'un pays.

De plus, le socialisme et le communisme diffèrent par les principes de propriété. Comme mentionné précédemment, sous le communisme, les biens et services sont distribués dans toute la société en fonction des besoins individuels plutôt que de la contribution individuelle à la production. Le contraire est vrai pour le socialisme, qui permet la distribution de biens et de services sur la base de la contribution d'un individu à la production.

Bien que ces idéologies politiques soient très différentes, aucune nation au monde ne peut prétendre être purement socialiste ou purement communiste. Les chercheurs notent que la plupart des gouvernements utilisent une combinaison de facteurs issus de plusieurs modèles économiques pour exercer leur pouvoir et fournir des services sociaux.

Recommandé

Quelles langues sont parlées en Irak?
2019
Le perroquet amazonien impérial - Animaux de la Dominique
2019
Comment les avocats grandissent-ils?
2019