Pays qui dépensent le plus en éducation

Définir les dépenses d'éducation relatives

Pour avoir une meilleure idée de l’importance que certains pays accordent à leurs budgets de l’éducation, nous examinons ces dépenses en termes relatifs, en pourcentage de leur produit intérieur brut (PIB) respectif. Le PIB étant l’indicateur le plus couramment utilisé d’une production économique nationale totale effective, certains budgets sont comparés au PIB et indiquent la proportion réelle de l’argent disponible aux frontières d’un pays pour l’éducation de ses citoyens. Ces dépenses comprennent les coûts de l’éducation financés par des fonds internationaux transférés à un gouvernement. Chaque pays a ses propres besoins en dépenses en matière d'éducation, qui peuvent varier en fonction des priorités de la population d'un pays, de l'implication diplomatique du pays sur la scène internationale et de la structure par âge de la population, parmi d'innombrables autres facteurs. Pour la plupart des pays du monde, les dépenses les plus importantes financées par le gouvernement sont canalisées vers l’éducation, les infrastructures, les soins de santé et les budgets militaires.

Pays qui accordent une grande importance à l'investissement dans l'éducation

Selon un récent rapport publié par le World Factbook de la CIA aux États-Unis, les pays du monde dépensant plus de 10% de la valeur totale de tous les biens et services produits dans leur pays à l’éducation sont l’éducation. Ces pays comprennent notamment le Lesotho, Cuba, Kiribati, les Îles Marshall et Palau.

Selon un rapport de la Banque mondiale, l'ONU a déclaré qu'en 2008, les dépenses publiques d'éducation exprimées en pourcentage du PIB au Lesotho s'élevaient à 12, 98%. Les dépenses publiques consacrées à l’éducation au Lesotho comprennent les dépenses publiques consacrées aux établissements d’enseignement (privés et publics), à l’administration de l’éducation et aux subventions accordées aux entités privées impliquées dans la pédagogie. Le rapport de la CIA World Factbook l’a affirmé, affirmant que le Lesotho affichait le pourcentage le plus élevé de dépenses relatives à l’éducation (13% du PIB), le plus élevé de tous les pays. Cela indiquait une légère augmentation des dépenses relatives du gouvernement en matière d'éducation par rapport aux dernières années.

En 2013, le même rapport établi par la Banque mondiale, l'ONU, indiquait que Cuba était également un chef de file mondial en matière d'investissements dans l'éducation. Avec une part de 13% de son PIB consacré à l'éducation, l'île des Caraïbes était au comble du désastre, le Lesotho étant en tête des dépenses relatives à l'éducation. Cuba est suivie par le Danemark et le Ghana, leurs budgets annuels de l’éducation représentant respectivement 8, 7% et 8, 1% du PIB. En regardant le rapport 2010 du CIA World Factbook, nous voyons que le Danemark et le Ghana ont maintenu leurs dépenses relatives, les budgets relatifs à l'éducation étant restés inchangés ces dernières années. Entre-temps, Cuba n’a augmenté ses dépenses d’éducation que de 0, 2% malgré une croissance de 1, 3% de son PIB en 2014, ce qui indique que les dépenses d’éducation n’ont pas subi de modification significative et que, en termes relatifs, elles ont même connu une légère baisse relative. Dans l’ensemble, les dépenses relatives relatives à l’éducation dans ces pays indiquent des perspectives de poursuite de la croissance économique, la croissance du PIB étant généralement très proche de l’augmentation du niveau d’éducation de la population en général. En 2012, les dépenses publiques d'éducation en pourcentage du PIB en Nouvelle-Zélande ont été mesurées à 7, 38%, selon le rapport de la Banque mondiale, une augmentation significative par rapport aux 5, 3% enregistrés quatre ans auparavant. Cette trajectoire positive a fait de l’île des Kiwis l’une des rares économies bien développées à se hisser au sommet de la liste. Une bonne partie de cette croissance a été consacrée au développement économique des Maoris et des autres peuples autochtones de la Nouvelle-Zélande, tout en intensifiant ses efforts pour sensibiliser l'ensemble de la population à l'importance culturelle et significative de ces peuples, qui ont habité les terres couvertes. par la nation insulaire depuis bien avant son absorption dans l’Empire colonial britannique.

Rapport de l'UNESCO sur les dépenses d'éducation

En Namibie, les dépenses publiques d'éducation par rapport au PIB s'élevaient à 8, 5% en 2010. Il s'agit de la valeur la plus élevée enregistrée par le pays au cours des 11 dernières années, ce qui indique que les politiques de la Namibie en matière de dépenses d'éducation ont reçu une importance accrue. La Namibie a enregistré la valeur la plus faible de ce type au cours des 11 dernières années (6, 04% du PIB) en 2006. Les données namibiennes proviennent d’une enquête menée par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). croissance continue dans un proche avenir des dépenses d'éducation du gouvernement namibien. Selon les mêmes données de l'Institut de statistique de l'UNESCO, les dépenses du gouvernement du Swaziland en matière d'éducation par rapport au PIB étaient également élevées, atteignant 7, 83% en 2010.

Au cours des 35 dernières années, la valeur la plus élevée du Swaziland s'élevait à 8, 06% du PIB en 2006, soit une augmentation sensible par rapport à 3, 71% en 1996. Les dépenses du pays en matière d'éducation en 2011 l'ont placé parmi les plus élevées au monde, et tous les signes indiquent que une future croissance future est également probable.

En quête de progrès continus en éducation

Les dépenses publiques en éducation représentent un investissement énorme dans le potentiel humain qui améliore l'avenir du pays. Comme indiqué ci-dessus dans les trois études soulignées, la plupart des pays ont adopté ce concept et ont ajusté leurs budgets en conséquence. En fait, des budgets relatifs à l’éducation d’environ 10% ou plus du PIB ont été réalisés dans certains pays. D'autres pays sont également devenus de gros dépensiers en éducation, augmentant considérablement leurs budgets relatifs au cours des cinq dernières années. Il est évident qu'avec le temps, la plupart des pays continueront à augmenter leurs dépenses relatives à l'éducation à mesure que cette composante importante de la société sera mieux appréciée dans le monde entier.

Dépenses publiques consacrées à l'éducation en pourcentage du PIB

  • Afficher les informations en tant que:
  • liste
  • Graphique
RangPaysPourcentage du PIB consacré à l'éducation
1Lesotho13.00%
2Cuba12, 80%
3Iles Marshall12, 20%
4Kiribati12.00%
5Botswana9, 50%
6Sao Tomé et Principe9, 50%
7Timor-Leste9, 40%
8Danemark8, 70%
9Namibie8, 40%
dixLa Moldavie8, 40%
11Djibouti8, 40%
12Swaziland8.30%
13Ghana8, 10%
14Islande7, 60%
15Les Comores7, 60%
16Nouvelle-Zélande7, 40%
17Palau7, 30%
18îles Salomon7, 30%
19Chypre7, 30%
20Suède7.00%
21Norvège6, 90%
22Venezuela6, 90%
23Malte6, 90%
24Bolivie6, 90%
25Kirghizistan6, 80%

Recommandé

Les élections présidentielles américaines les plus controversées de l'histoire
2019
Art impressionniste français
2019
Sur quel continent se trouve la Nouvelle-Zélande?
2019