Les plus grandes villes d'Angola

Luanda est la capitale de l'Angola et de loin la plus grande ville du pays avec plus de 6 millions d'habitants. Le pays producteur de pétrole, l’Angola, est situé en Afrique australe et borde la République démocratique du Congo, la Zambie et la Namibie. Bénéficiant d'abondantes ressources et bien situés près de la côte ou le long d'infrastructures importantes, les villes angolaises ont connu une croissance urbaine croissante.

Luanda

6.542.942 habitants vivent dans la capitale angolaise, Luanda. La ville portuaire de Luanda s'étend le long de la côte atlantique et constitue le centre politique, économique et administratif de l’Angola. Fondée en 1575, Luanda s'est largement développée en tant que centre administratif des Portugais. Luanda était un important centre de traite des esclaves, en particulier pour les esclaves à destination du Brésil. Luanda a connu un bref déclin après l'abolition de l'esclavage, mais a acquis une importance économique en tant que port du commerce de produits de base tels que l'huile de palme, le cacao, le café, le bois et l'ivoire. L'approvisionnement en eau douce de la ville et la prospérité des cultures introduites telles que le manioc et le maïs ont encore accru la prospérité de la ville. La ville a cependant été gravement endommagée par la guerre civile qui a éclaté en 1975. La paix et la stabilité actuelles ont alimenté la croissance économique au cours des dernières années. Le gouvernement angolais a pris des mesures pour reconstruire la ville grâce à des infrastructures et des logements modernes. Les taudis et les bâtiments délabrés font partie des défis à relever pour les efforts de modernisation. Bénéficiant d'abondantes ressources naturelles telles que le pétrole et les diamants, Luanda s'est récemment engagée sur une trajectoire ascendante en matière de développement. Le surpeuplement, les embouteillages et les embouteillages sont un phénomène courant à Luanda. La ville attire de plus en plus d'expatriés étrangers, principalement en raison du boom pétrolier. Cette situation a entraîné de nombreux développements de luxe tels que des communautés fermées et des hôtels. Luanda a toujours été désignée comme la ville la plus chère pour les expatriés, car la majorité de sa population continue de vivre dans la pauvreté.

Huambo

La ville de Huambo compte 1 896 147 habitants, ce qui en fait la deuxième ville d'Angola. La ville a été fondée en 1912 par des ouvriers et des colons portugais le long du chemin de fer de Benguela. Le chemin de fer de Benguela, récemment reconstruit par les Chinois, est relié au port de Lobito, le long de la côte atlantique, et aux voisins angolais de la République démocratique du Congo et de la Zambie. Le chemin de fer de Benguela a propulsé Huambo vers la prospérité en tant que centre de transport et les produits agricoles tels que le blé et le café ont également contribué à la croissance de la ville. Huambo a cependant été endommagé par la guerre civile, dont les effets sont visibles de nos jours. Les mines terrestres enfouies dans les campagnes, par exemple, ont habité l'agriculture dans certaines régions. Des développements récents tels que la reconstruction du chemin de fer de Benguela, une centrale électrique couplée à un climat favorable, attirent un flux d'investisseurs dans la région. Les habitants de la ville, principalement l'ethnie Ovimbundu, se consacrent principalement à l'agriculture. Cependant, la ville a un taux de pauvreté élevé et son tourisme potentiel ainsi que ses ressources naturelles abondantes sont exploités pour inverser les statistiques de la pauvreté.

Lobito

Troisième plus grande ville angolaise, Lobito a une population de 324 050 habitants. Située le long de la côte atlantique, la ville portuaire de Lobito fut établie par les Portugais en 1843. La ville se développa rapidement avec l'achèvement du chemin de fer de Benguela en 1928. Doté d'un port naturel profond, Lobito prospéra grâce au commerce maritime de produits agricoles en provenance d'Angola. et des ressources minières de la République démocratique du Congo. Endommagé par la guerre civile angolaise, Lobito a réussi à récupérer son importance économique en tant que centre portuaire et centre de fabrication de produits tels que les petits navires, les équipements de production et d'exploration de ciment et de pétrole. Le tourisme est une industrie en croissance dans la ville et Lobito continue de profiter de la croissance urbaine et humaine.

Lubango

La ville de Lubango compte 256 713 habitants et est la capitale de la province de Huila en Angola. La ville a été établie comme une colonie en 1885 par les colons portugais des îles de Madère. La colonie a été renommée Sá da Bandeira et les développements l'ont élevée au statut de ville. Les activités agricoles et de transport ont propulsé la ville jusqu'à la guerre civile, après avoir été renommée Lubango en Angola indépendant. Lubango est toujours un centre agricole important pour des produits tels que les légumes, le tabac et les fruits. La ville est desservie par un chemin de fer et un aéroport et a connu une croissance économique ces dernières années.

Développement urbain en Angola

Les autres grandes villes d’Angola en ce qui concerne la taille de la population sont Kuito, avec ses 185 302 habitants, suivie de Malanje (156 829), Benguela (128 084), Lucapa (125 751), Namibe (86 366) et Soyo (67 491). À la suite d'une guerre civile longue de 27 ans, l'Angola tente de procéder à des réformes économiques et sociales majeures. Les villes du pays sont à l'avant-garde de ces tentatives, chaque ville jouant un rôle important dans la reconstruction et le développement de l'ensemble du pays.

RangLes plus grandes villes d'AngolaPopulation métropolitaine
1Luanda6 542 942
2Huambo1 896 147
3Lobito324, 050
4Lubango256 713
5Kuito

185 302

6Malanje156 829

7Benguela

128 084

8Lucapa125 751
9Namibe86 366
dixSoyo67 491

Recommandé

Les villes les plus agréables en Chine
2019
Quel type de gouvernement a le Vietnam?
2019
Art rupestre de Tsodilo, Botswana
2019