Espèces de plantes indigènes du Mali

Le Mali est un pays enclavé dont les régions désertiques couvrent près de 33% de la superficie totale du pays. Il comprend trois zones de végétation: la zone saharienne, la zone sahélienne et la zone de savane soudano-guinéenne. La région saharienne, fixée avec des dunes et des steppes, contient des plantes composées de feuilles épaisses et de plantes épineuses. La zone sahélienne comprend des plantes épineuses et des savanes arbustives, tandis que la région soudanaise abrite une végétation herbacée et des arbres tels que le baobab et le karité. La flore malienne comprend l’endémique Acridocarpus monodii, une plante en voie de disparition apparentée à l’Acérola.

Urticaire à franges (Utricularia simulans)

Utricularia simulans est une plante carnivore qui pousse dans des sols sablonneux humides dans des zones situées à une altitude de 1 575 mètres. Il est endémique du centre du Mali et limité aux escarpements de Bandiagara. Il pousse dans les zones d'eaux souterraines, en particulier au pied des falaises. Il est également présent dans certaines régions des Amériques, notamment à Cuba, en Colombie et au Guyana. Il possède une rosette basale de feuilles aériennes vertes linéaires de 5 à 10 millimètres de long et plus longues dans des endroits plus humides. Les fleurs sont jaune vif avec une lèvre inférieure plus longue. Ils se présentent en grappes de 2 à 4. Les graines sont brunes, lisses et ovoïdes. Le tronc se connecte avec des tiges souterraines et des stolons

Pomme Custard Africaine (Annona senegalensis)

Le pommier africain est un arbuste atteignant de 2 à 6 mètres de hauteur. Son écorce est lisse et peut être gris argenté ou gris brun. Les branches sont épaisses et grises, brunes ou jaunes. Les feuilles alternes sont longues et bleu-vert et sont velues sur le dessous. Les feuilles ont des marges entières, une base carrée et de gros pétioles. Ses fleurs atteignent presque 3 centimètres de diamètre. Les fruits sont verts quand ils sont jeunes et jaunes quand ils sont mûrs et finalement oranges quand ils sont complètement mûrs. Ils poussent dans les régions côtières, généralement sur des sols sableux et limoneux à base de coraux, à 2 400 mètres d'altitude et à des températures comprises entre 17 et 30 degrés Celsius. Ils sont également présents dans des régions d’Afrique, dans les îles de l’océan Indien.

Thorn pomme (Solanum incanum)

La pomme Thorn est une herbe pouvant atteindre 1, 8 mètre de haut. Il a des pointes sur les tiges et une tige avec des poils de velours sur les feuilles. Les feuilles ont la forme d'un œuf, une extrémité large à la base avec des marges ondulées et apparaissent en alternance. La face supérieure des feuilles est gris-vert et la face inférieure est vert-blanc. Les fleurs apparaissent à l'aisselle des feuilles et peuvent être solitaires ou en grappes. Les fruits sont jaunes quand ils sont jeunes et noirs quand ils sont mûrs. Il pousse dans les zones boisées et le long des rives des rivières et des forêts à feuilles persistantes. Il pousse également dans certaines régions du Moyen-Orient, en Inde et en Afrique orientale. La mauvaise herbe est généralement invasive et toxique et est considérée comme une menace pour les herbivores. Elle est donc menacée de destruction par les herbicides ou de prévention de la croissance.

Herbe fine du capot (Hyparrhenia filipendula)

L'herbe Fine Hood est également connue sous le nom d'herbe Tambookie ou herbe fine de chaume. Il est mince et peut atteindre 150 centimètres de hauteur. La panicule est étroite et lâche et forme une forme de L à maturité. Ils se produisent dans des zones d'altitude de 2 250 mètres d'altitude et de précipitations supérieures à 625 millimètres par an. Il est également endémique en Asie, au Sri Lanka et en Australie. Il est généralement feuillu et sans danger pour le pâturage pendant la saison des pluies, mais devient ligneux et sec lorsqu'il mûrit. Il s’agit d’une culture fourragère pour les éleveurs sauvages et domestiques, mais il n’est pas bien adapté aux pâturages intensifs et doit donc faire face à une menace d’extinction dans les zones peuplées de nombreux animaux.

Conservation de la flore au Mali

La riche biodiversité du Mali se traduit par plus de 1 700 espèces de plantes et par la présence d'environ 1 000 espèces d'animaux. Les plantes indigènes comprennent Acridocarpus monodii, Hanza, Karira, Merkba, des nymphes de l’eau de l’Afrique de l’Ouest et l’acajou d’Afrique. Les menaces qui pèsent sur ces plantes endémiques sont largement liées à la déforestation, à la chasse excessive, à l'extension des terres agricoles et à la désertification, principalement à partir du désert saharien. La conservation de la faune est entre les mains des parcs nationaux du Mali et du département des services forestiers.

Plantes indigènes du MaliNom scientifique
Acridocarpus monodii

Acridocarpus monodii
Vessie frangée

Utricularia simulans
Pomme à la crème africaineAnnona senegalensis
Pomme d'épineSolanum incanum
HanzaBoscia senegalensis
MerkbaPanicum turgidum
KariraCapparis decidua
Nymphe de l'Afrique de l'OuestNajas hagerupii
Herbe fine pour le capotHyparrhenia filipendula
Acajou d'AfriqueKhaya senegalensis

Recommandé

Parc national de Canyonlands
2019
Thurgood Marshall - Figures importantes de l'histoire des États-Unis
2019
Où est l'archipel de Dahlak?
2019